Back to Top

FR | EN

Management

Christopher Potter, ingénieur aéronautique ESTACA, a débuté sa carrière au sein de l'Agence Spatiale Européenne aux Pays-Bas pour collaborer sur l'introduction d'une nouvelle génération de supercalculateurs. Après 2 ans, il rejoint l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et Cray Research pour un projet dans le même domaine, mais cette fois-ci de dimension internationale avec 3 autres centres d'excellences basés aux Etats-Unis, dont la NASA. Les applications converties pour ces nouveaux ordinateurs ultra-puissants sont dans les domaines de la simulation aérodynamique, le traitement du signal, la simulation moléculaire et nucléaire, etc.

C'est en 1995 qu'en parallèle de leur travail, Christopher Potter et un ami, convaincus du potentiel d'Internet au service du marché Boursier, lancent le premier site de bourse en ligne en France: Netfund. Le tout premier numéro d'Internet Professionnel (Sept. 96) rédige un article élogieux sur le site boursier. Toutefois, les difficultés pour trouver un modèle économique pérenne, alors que ni la publicité en ligne, ni le capital-risque n'existent et qu'Internet est synonyme de gratuité, poussent les 2 créateurs à jeter l'éponge en 1997. M. Potter devient alors une partie prenante importante dans la création d'une banque privée en ligne à Genève, pour le compte de la BNP et d'investisseurs privés.

En 1998, Christopher Potter rejoint le Groupe CPR (Compagnie Parisienne de Réescompte) pour prendre en charge les chantiers technologiques entre le leader du courtage en ligne américain E*Trade et la CPR, qui viennent de s'associer en France. En 2000, lorsque la CPR rentre dans le giron du Crédit Agricole et que le volume des transactions grimpent exponentiellement, Christopher Potter qui est alors le Directeur de la Technologie et des SI de CPR-Online, lance une nouvelle plateforme Internet de Bourse en Ligne basée sur les technologies les plus avancées.

Toujours dans une optique d'optimisation, il met en place une organisation ad-hoc en ouvrant un centre de R&D basé à Archamps près de Genève, Netfinca. La mission de cette structure est d'industrialiser la plateforme comme un éditeur de logiciels. Cette industrialisation est réalisée tout en mettant en oeuvre dès 2002, des méthodologies innovantes dans le développement logiciel : les méthodes "agiles" avec des résultats impressionnants en gain de temps et de qualité.

De même Netfinca a une approche très "Métier" et "Client" de l'informatique. A ce titre, les équipes se doivent de très bien connaître les marchés financiers.

En 2005, le Groupe Crédit Agricole veut relancer le courtage en ligne. Neftinca est alors repris par Crédit Agricole Titres, qui élève la technologie développée au rang de plateforme du Groupe. Christopher Potter rejoint cette même année le comité de direction en tant que DSI. Durant 3 ans, la plateforme sera adaptée pour servir les clients de LCL et ses agences début 2008, puis toutes les Caisses Régionales avec l'offre Invest-store. Enfin à l'automne 2009 BforBank, la nouvelle banque en ligne des Caisses Régionales, démarre sur cette plateforme industrielle qui délivre plus de 1 milliard de pages vues par an.

Cet important chantier d'industrialisation logiciel, les 12 années passées dans le secteur bancaire et l'énorme expérience acquise dans le domaine des systèmes informatiques, permettent à Christopher Potter d'identifier les faiblesses des outils utilisés en entreprise. Le constat qu'aucun outil n'est parfait et la certitude que l'Open Source est le modèle à suivre, poussent l'ingénieur à conceptualiser un outil de GED innovant et fiable. La phase R&D de CEO-Vision SAS, société créée en ce but, commence dès 2010 et donne naissance à la GED Collaborative GoFAST, basée sur le meilleur de l'Open Source. 

 

Références